Présentation

cannabisLe cannabis provient de la même famille qu’une plante très commune : le chanvre, bien connu en France ou on l’a beaucoup cultivé pour la qualité de ses fibres que l’on utilisait dans la fabrication des cordages et des voiles des bateaux, et même dans l’habillement (cf. les quais du port de Marseille qui sont encore  appelés: la Cannebière).

Cependant seule la variété de cannabis dénommée indica fournit le composé qui agit sur le cerveau (psycho actif) en quantité importante, le chanvre textile n’en ayant jamais plus de 0,3 p100. (Ce composé est le tetra hydro cannabinol ou THC en abrégé et il en faut une concentration supérieure à 0,3% pour ressentir les premiers effets.)

Il s’agit d’une plante possédant des pieds males et des pieds femelles, qui pousse sur une hauteur d’environ 1,20 mètre pour la variété capable de synthétiser en grande quantité la résine, quantité cependant variable suivant les conditions de sélection, de culture et de climat.

Les principales préparations obtenues à partir du cannabis sont:

  • L’herbe, appelée aussi « marijuana », composée des feuilles supérieures et surtout des fleurs séchées. Sa teneur moyenne en THC est de 2 à 10%. Très souvent cette plante est cultivée en France par« autoculture » dans les caves des maisons et appartements avec dans ce cas une teneur en THC nettement plus élevée (+/- 30% dans le cas des Nederwiet, Skunks ).
  • Le haschisch (hasch, shit, …) est fabriqué à partir de la résine qui est secrétée par des petites glandes se trouvant au niveau des feuilles des fleurs femelles. Il se présente sous la forme d’une pâte assez dure, dont la couleur varie du vert au noir, en passant par le brun. Sa concentration moyenne en THC est de 5 à 25%. Le « skuff » en est une variante hollandaise: de couleur vert claire. Il est obtenu par congélation et centrifugation.
  • L’huile est un produit peu utilisé, fabriqué à partir du haschisch qui a été mis à macérer dans de l’alcool absolu avant d’être évaporé. Il ne s’agit donc pas d’une huile au sens habituel de ce mot. Elle a l’aspect d’une pâte visqueuse, le plus souvent marron foncé. Sa teneur en THC peut atteindre 60%.

Comment le consomme-t-on?

Le haschisch et l’herbe peuvent être mélangés au tabac dans une pipe ou, le plus souvent, dans une cigarette roulée à la main : c’est ce qu’on appelle un joint, un pétard, ou un stick.bd

Un joint est fumé en quelques minutes, souvent en groupe de copains. Les effets produits durent en général de 2 à 4 heures, selon la dose et la qualité.

L’huile sert à badigeonner les feuilles des cigarettes dans lesquelles seront incorporées le mélange tabac-cannabis à fumer et permet d’obtenir des très fortes concentrations de THC.

Le cannabis peut aussi être incorporé à la nourriture (space-cake, thé, …).C’est de cette façon qu’a été, le plus souvent, utilisé le cannabis tout au long de l’histoire avant le 20 ième siècle.

Les effets sont, en général, plus imprévisibles qu’avec  le cannabis fumé, car les doses de THC ingérées ne peuvent être quantifiées. Ils sont en outre plus tardifs, au bout d’environ une heure et vont perdurer bien plus longtemps.

Comment dénomme-t-on le cannabis?

Il existe plus de 300 façons de dénommer le cannabis selon sa provenance, sa préparation, les coutumes locales, les particularités culturelles du pays etc…

Citons par exemple : le pantagruelion de Rabelais ou le Yellow submarine des Beatles.

La liste de dénomination de la marijuana est impressionnante. Ainsi en compte-t-on environ 200 telles que l’Acapulco gold, le Yesco, le Nederwietet le Skunks.

Le haschisch devient le Black ganga, ou le shit plus connu chez nous.

Pour en savoir plus sur le sujet  retrouvez des infos sur le site « drogue et dépendance » ainsi que dans les autres articles proposés dans cette rubrique.

Les commentaires sont fermés.