Conseils pour consommateurs

 

L’INPES a créé en 2014 un guide pour arrêter de fumer du cannabis. On y trouve un test d’auto-évaluation de sa consommation, des questions pour comprendra sa consommation et la faire évoluer ainsi que des stratégies et des outils pour s’arrêter. Très bien

Vous pouvez télécharger le test en pdf sur le lien suivant : http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/807.pdf

Voicifumeur quelques conseils de bons sens du Dr Marc Thomas (Ligue contre le Cancer) mais malheureusement, on peut parfois en manquer quand on est sous l’emprise de cette substance, le cannabis…

1/ Comme pour le tabac, pour ceux qui n’auraient jamais eu l’idée de tester cette substance, le meilleur conseil est : « jamais la première cigarette ». Et pour cela essayer de rester à l’écart de ceux qui en consomment ouvertement.

2/ Au cas où vous auriez négligé le premier conseil et qu’au cours de votre première expérience, vous auriez des effets indésirables (ce qu’on appelle le « Bad trip ») ne pas paniquer, se mettre dans un endroit calme, éloigné de ceux qui sont en train de consommer, si possible avec un ami pour vous rassurer, en sachant que cette réaction n’est pas exceptionnelle et disparaît le plus souvent en moins d’une heure.

3/ Si vous êtes déjà un consommateur, n’achetez pas le cannabis auprès d’inconnus,quel que soit le nom que lui donne le vendeur car vous n’avez aucun moyen d’en connaître la pureté et de savoir avec quel produit il est « coupé. »(Et on sait qu’on y trouve aussi bien des vieux pneus que des crottes de chameaux)

4/ Rappelez vous que c’est une substance totalement illégale en France et en conséquence, n’en transportez pas sur vous-même pour vos amis. Une dose que vous considérez comme infinitésimale et que vous avez dans votre poche peut vous causer bien des ennuis avec la police puis la justice.

5/ Le cannabis modifiant la capacité de concentration et l’équilibre, n’en consommez jamais si vous devezconduire sur la route ou si vous devez effectuer un travail demandant une concentration même minime.

6/ Le cannabis fait très mauvais ménage avec l’alcool. N’oubliez jamais que le risque d’avoir un accident de la circulation est multiplié par 14 pour une association des deux produits.

7/ Surtout si vous êtes un consommateur récent, et à fortiori si c’est la première fois, ne l’utilisez pas si vous vous sentez « pas en forme » ou si vous êtes un peu déprimé.

8/ Le cannabis utilisé avec des aliments (les space-cakes) produit ses effets plus tardivement que s’il est absorbé en le fumant et donc n’essayez pas d’en prendre plus car vous risqueriez fortement d’avoir des effets trop importants.

9/ Le cannabis est une drogue lente : ses effets peuvent se manifester longtemps après son ingestion, souvent à un moment ou on n’y pense plus. C’est ce qui en fait un danger à retardement. De plus lors d’un contrôle inattendu on risque de se retrouver « positif » avec de gaves conséquences.

10/ Si vous êtes enceinte, vous devez vous abstenir tout à la fois de consommer tabac et alcool comme cela vous sera bien indiqué par votre médecin. Mais même si vous n’en avez pas parlé avec lui, il est absolument impératif de ne pas consommer de cannabis tout au long de cette grossesse.

11/ Idem si vous allaitez votre bébé.

12/ Le cannabis désinhibe fortement ses utilisateurs. Sachez garder avec vous et utiliserun préservatif en cas de rapport sexuel à cette occasion.

13/ Si vous sentez le besoin d’un joint alors que vous êtes seul, et surtout si cela vous arrive dés le matin, sachez qu’une dépendance forte existe probablement déjà ou est sur le point de survenir. Essayer de faire le point sur votre consommation. Reportez vous au paragraphe suivant.

14/ En cas d’une dépendance qui vous amène à voir que vous ne gérer plus tout à fait la situation, allez consulter un médecin (ou mieux une consultation spécialisée)

15/ Si vous désirerez stopper votre consommation, sachez que comme pour le tabac, il faudra viser au « zéro consommation » car une simple diminution aboutira inéluctablement à revenir à vos habitudes antérieure.

16/ Si vous avez stoppé toute consommation depuis déjà un certain temps, bravo. Soyez conscient que, comme avec les autres « drogues », un seul joint suffit le plus souvent à vous replonger dans la spirale d’où vous aviez su sortir.

Voici quelques astuces pour vous aider au quotidien à arrêter de fumer du cannabis progressivement:

  • Accordez-vous des moments de plaisir et éviter de se punir en pratiquant une activité qui vous fait du bien et vous permet de penser à autre chose : faire de la musique, de l’art (sculpture, peinture, dessin), aller au cinéma… Pensez aux activités que vous avez aimées par le passé et que vous avez abandonnées à cause du cannabis. Recommencez progressivement à les pratiquer, ou trouvez de nouvelles activités stimulantes.
  • Pratiquez du sport : on se change les idées mais on s’ouvre aussi l’appétit et on se fatigue naturellement.
  • Faites de longues promenades.
  • Cuisinez: en plus d’être un enrichissement et un plaisir personnel, c’est une activité que vous pouvez pratiquer avec vos amis ou de la famille.
  • Concentrez-vous sur une tâche donnée et accomplissez-la en entier.
  • Si vous êtes sur le point de fumer un joint, dites-vous « allez, je peux tenir encore une heure » et trouvez-vous un autre petit plaisir (comme une pâtisserie ou regarder un épisode d’une série par exemple) pour remplacer le dit-joint.
  • Pensez souvent à ce qui vous motive à arrêter de consommer. Vous pouvez répéter dans votre tête ou écrire sur des petits bouts de papier que vous collerez au mur ou sur le frigo, des phrases pour vous motiver.
  • Dans les moments difficiles, n’hésitez pas à parler avec vos proches. La sensation de solitude peut ralentir le processus de guérison : si on se sent entouré et encouragé, on se sent plus fort et prêt à faire des efforts.
  • Si vous constatez que vous ne parvenez pas à contrôler vos habitudes de consommation et que celles-ci entraînent des conséquences négatives, demandez de l’aide auprès de professionnels.

Elles ont été testées par d’anciens fumeurs de cannabis, elles ne fonctionnent pas systématiquement pour tous consommateurs mais elles seront une aide précieuse dans votre démarche.

________________________________________

Photographies : volliem and Wiros on Flickr.com

Les commentaires sont fermés.