L’alcool et les jeunes au volant

midimanEn France, 23 jeunes sont tués sur la route chaque semaine, près de 1 250 par an. C’est ainsi la première cause de mortalité des 15-24 ans, sans compter les milliers de blessés graves. Or, l’alcool est en cause dans 30 % des accidents mortels de circulation. Le plus souvent, les conducteurs responsables de ces accidents sont des buveurs occasionnels.

Il suffit souvent d’une fête de famille, d’un pot ou d’une fête entre amis, chez soi ou dans un bar, d’une sortie en boîte…


 

L’alcool diminue les réflexes, la vigilance et la résistance à la fatigue. Il perturbe la vision, l’estimation des distances et provoque un allongement du temps de réaction. Son effet désinhibant amène à sous-évaluer les risques. On ne s’en rend pas compte quand on a bu, mais ces troubles commencent à apparaître dès le premier verre.

Robin-Iversen-Ronnlund

Le risque d’accident mortel  augmente très rapidement en fonction du taux d’alcool dans le sang : dès 0,5 g d’alcool/l de sang, le risque est multiplié par 2, puis par 10 à 0,8 g/l, par 35 avec 1,2 g/l, etc.Lorsque l’alcool est associé au cannabis, le risque d’accident mortel est multiplié par 15. En France, on est autorisé à conduire avec une alcoolémie inférieure à 0,5g/l de sang et en moyenne cette limite est atteinte dès 2 verres. Ce taux est le même que l’on conduise une voiture ou un deux-roues motorisé.
_________________________________

Alcool plus d’infos moins d’intox (Euro RSCG C&O 210-08565-B)

Photographies : Jencu and Robin Iversen Ronnlund on Flickr.com

Les commentaires sont fermés.