Publication d’une nouvelle étude scientifique sur la santé des étudiants

« Changements et spécificités des comportements liés à la santé chez les étudiants en santé sur une période de 8 ans »

Les études dans les filières santé, comme médecine, infirmier, pharmacie et kinésithérapie présentent de nombreux facteurs de stress, comme des concours très sélectifs, le fait de faire face à la maladie, au décès des patients durant les études, avoir des horaires décalés, une charge de travail importante…

Ce stress pourrait amener les étudiants en santé à adopter des comportements à risque au détriment de leur propre santé, comme consommer du tabac, du cannabis, consommer de l’alcool en trop grande quantité lors d’événements, ou même développer des troubles alimentaires (grignotage, alimentation déséquilibrée) pouvant provoquer un surpoids voire une obésité.

Une étude récente de Tavolacci et al. s’est intéressée aux comportements chez les étudiants en santé et son évolution entre 2007 et 2015. Si certains facteurs de risque sont en diminution, comme la consommation de cannabis, l’utilisation de médicaments comme des anxiolytiques, et que de bons comportements ont été adoptés comme la pratique d’une activité physique régulière, d’autres comportements à risque sont en nette augmentation comme la pratique du binge drinking et le tabagisme. Les étudiants infirmiers sont les  plus touchés par le surpoids et l’obésité.

Les étudiants en santé sont les futurs professionnels de santé, les futurs soignants. Ils sont les mieux placés pour donner des conseils sur les comportements à adopter pour un mode de vie sain et être ainsi en bonne santé. Il est donc important de s’assurer que les étudiants en santé aient, au cours de leur formation, conscience de l’image qu’ils donneront dans leur vie future, de l’impact qu’ils peuvent avoir sur la santé de leurs patients. Il est difficile en effet de suivre un conseil lorsque la personne même qui nous le donne ne le suit pas.

C’est pourquoi des programmes de prévention et d’intervention sur les comportements à risque sont nécessaires au cours des études de santé pour sensibiliser les étudiants, afin qu’ils adoptent un mode de vie sain pour le faire adopter par la suite à leurs patients.

Article Source: Changes and specificities in health behaviors among healthcare students over an 8-year period
Tavolacci MP, Delay J, Grigioni S, Déchelotte P, Ladner J (2018) Changes and specificities in health behaviors among healthcare students over an 8-year period. PLOS ONE 13(3): e0194188. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0194188

Yoann Sirejacob

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.