La e-cigarette : inoffensive ? Faux selon la société américaine de pneumologie.

L’utilisation de la cigarette électronique (ou e-cigarette) est toujours en progression parmi la population. Bien qu’il soit probable que comparée à la cigarette classique (tabac à bruler) la e-cigarette soit moins dommageable pour la santé, cela ne veut pas dire qu’elle soit sans danger.tabacco smoker

Hé oui car comparé à un tabagisme classique il n’est pas très difficile d’apparaître comme moins destructeur pour la santé !

La question est de savoir si le fait d’utiliser une cigarette électronique est plus mauvais pour la santé que de ne pas fumer du tout, auquel cas cette information pourrait être très importante au vue du nombre d’utilisateurs actuels et aussi à venir.

Mais étant donné l’apparition « récente» de ces cigarettes électroniques nous ne disposions pas du recul suffisant pour avoir une réponse claire. (Sur le plan de la santé, les délais d’apparition des effets indésirables peuvent être très longs)

Car si la e-cigarette est censée être destinée à servir d’outil d’aide au sevrage pour les fumeurs dépendants c’est-à-dire de passer d’un usage de la cigarette classique extrêmement nocive vers un usage de e cigarette probablement moins nocive, puis de permettre un arrêt total alors le bénéfice semble clairement en faveur de son usage raisonné.Cigarette électronique

Force est de constater que de plus en plus de jeunes fumeurs utilisent déjà la cigarette électronique. Et parmi eux une partie n’a jamais été fumeur classique et a commencé directement pas la e-cigarette (moins chère ? plus cool ?). Si ces derniers pensent que cet usage est absolument sans danger ce n’est pas si sur.

La Société Américaine de Pneumologie (regroupement de scientifiques chercheurs et médecins spécialisés sur les pathologies respiratoires) s’est penchée sur la question  et a publié les résultats de recherche du Dr Rob McConnell, professeur à l’Ecole de médecine de l’université  de Caroline du Sud qui a comparé les symptômes de 2086 personnes réparties en 3 groupes ceux n’ayant jamais fumé de e-cigarette, ceux utilisant actuellement la e-cigarette et les anciens utilisateurs de e-cigarette (arrêt > 30 jours).

Et le principal résultat :

Comparé à ceux n’ayant jamais fumé le risque de survenue de symptômes respiratoire était :

  • 100% supérieur chez les utilisateurs actuels de la e cigarette
  • 85% supérieur chez les anciens utilisateurs de la e cigarette (à plus de 30 jours d’arrêt au moins)

 

  • Cette différence de survenue de symptômes existe toujours en comparant bien sur les personnes des groupes avec celles des autres groupes ayant un niveau égal de consommation de tabac.

(c’est ce qu’on appelle un ajustement, vous pouvez voir la méthode et les résultats complet de cette étude ici)

Ainsi il vaut mieux bien prendre conscience que quelque chose de moins dangereux ne veut pas dire quelque chose d’inoffensif. Conduire une voiture avec 0.8g d’alcool dans le sang n’est pas une conduite inoffensive pour vous ni les autres et cela même comparée à une conduite automobile avec  1.6g ça fonctionne tout simplement pas comme  ça.

Vous pouvez accéder gratuitement à l’ensemble de l’article ici (en anglais)

 

AZS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *