Dormir: une perte de temps ?

Homme endormi dans son lit, qui tient son téléphone dans sa main droiteLe sommeil est probablement l’un de nos besoins physiologiques les plus négligés, à la fois associé à quelque chose de peu excitant (c’est vrai), et donc sans valeur (c’est faux).
Evoquer le sommeil c’est à coup sur parler d’un sujet soporifique… qui n’intéresse que peu de monde. Car c’est également une activité peu valorisante, facilement mais faussement opposée à l’injonction sociale du personnage performant.
Le fait est que dans la vraie vie , cette activité physiologique a une importance aussi grande que l’alimentation ou l’activité physique.
Alors quel est le minimum à savoir sur ce phénomène ?
Tout d’abord un (mini) rappel sur ce qu’est le sommeil :

Le sommeil est un comportement spontané et réversible caractérisé par des périodes récurrentes de :
– diminution de l’activité motrice
– augmentation des seuils de réponse sensorielle
– facilitation de la mémorisation
– discontinuité de l’activité mentale

Au niveau du cerveau, pendant le sommeil lent, l’activité se ralentit de plus en plus au fur et à mesure que le sommeil s’approfondit et que le dormeur passe du stade N1 au stade N3. Au niveau du corps, il en est de même avec une diminution progressive des principales fonctions de base de l’organisme : le pouls et la respiration se ralentissent, la tension artérielle, le tonus musculaire, la température corporelle baissent.
Alors quels en sont les bénéfices ? Pourquoi est ce utile ?
D’après ce que l’on observe après une privation de sommeil, il est clair qu’il est indispensable au maintien des fonctions d’apprentissage, de mémorisation et d’adaptation à des circonstances nouvelles. Il joue également un rôle-clé pour l’état de bien-être dans la journée.
Pour bien se souvenir de ce que nous avons appris pendant la journée, il faut dormir. Le sommeil favorise donc le stockage et l’organisation de nouvelles connaissances. Ces processus nécessiteraient que le cerveau soit coupé des stimulations extérieures.

Ainsi pour assimiler ses cours lorsqu’on est étudiant ou réfléchir efficacement lorsque l’on travaille, une bonne gestion de son sommeil est probablement plus efficace et certainement plus sain que la consommation de n’importe quel stimulant.

sans forcément faire la grasse mâtiné tous les jours, il est simplement important de ne pas sous estimer la fonction du sommeil dans le fonctionnement du cerveau.

AZS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *