Une bactérie intestinale à l’origine de l’anorexie et la boulimie

anorexieLes troubles du comportement alimentaire (TCA) (anorexie mentale, boulimie, hyperphagie,…) touchent 5% à 10% de la population, et plus particulièrement les adolescents et les jeunes adultes.

Des chercheurs de l’unité Inserm « Nutrition, inflammation et dysfonction de l’axe intestin-cerveau »de Rouen, dirigée par le Pr Déchelotte, étudient les liens entre l’intestin et le cerveau pour comprendre les mécanismes biologiques en cause.

Les chercheurs ont identifié une protéine, fabriquée par certaines bactéries naturellement présentes dans la flore intestinale, qui s’avère être le sosie de l’hormone de la satiété. En réponse à la présence de cette protéine, l’organisme va produire des anticorps dirigés contre celle-ci. Cependant, les anticorps vont également agir sur l’hormone de la satiété puisque que celle ci est quasiment identique à la protéine en question, modifiant ainsi son effet satiétogène. Résultats: Le sensation de satiété est atteinte (anorexie) ou n’est plus atteinte (boulimie – hyperphagie).

Selon les chercheurs, l’implication de cette protéine bactérienne dans la régulation de l’appétit ouvre de nouvelles perspectives de diagnostic et de traitement spécifique des troubles du comportement alimentaire. Ils étudient maintenant chez la souris comment corriger l’action de la protéine bactérienne pour empêcher la dérégulation de la prise alimentaire qu’elle engendre.

Source: Anorexie, boulimie: une protéine bactérienne mise en cause. 07/10/2014. INSERM. / Bacterial ClpB heat-shock protein, an antigen-mimetic of the anorexigenic peptide α-MSH, at the origin of eating disorders. P. Déchelotte, S. Fettisov. Unité Inserm 1073.
Source image : Image courtesy of marin at FreeDigitalPhotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *