Sommeil perturbé VS Nuit blanche

sommeil étudiantMieux vaut-il faire nuit blanche ou avoir un sommeil perturbé?

Une étude menée par les chercheurs de l’Université de Tel Aviv, s’est penchée sur la question, en comparant les effets d’une nuit perturbée et ceux d’une courte nuit de sommeil.

L’étude comptait 61 participants qui ont subit une évaluation de leur humeur après différentes nuits de sommeil: nuit de sommeil normale, nuit de sommeil courte (4h) et nuit de sommeil perturbées de réveils.

Des éveils inférieurs à 10 secondes pendant la nuit, sans que l’on en ait vraiment conscience, rendent le sommeil de mauvaise qualité. Lorsque le sommeil est entrecoupé, on peut se sentir fatigué… autant que si l’on avait peu ou pas dormi. Le manque d’attention, le manque de patience, la mauvaise humeur… sont aussi des comportements rencontrés après une mauvaise nuit de sommeil.

L’étude concluait sur l’absence de différences significatives entre les conséquences d’une nuit entrecoupée de réveils successifs et d’une nuit de sommeil très courte … tout cela affectant négativement l’humeur et la concentration.

Source : Effects of one night of induced night-wakings versus sleep restriction on sustained attention and mood: a pilot study. Sleep Medicine. Volume 15, Issue 7, Pages 825-832, July 2014.
 Source image : Image courtesy of graur codrin / FreeDigitalPhotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *