Bien manger pour préserver son odorat

Des chercheurs de l’Université d’Etat de Floride ont mis en évidence un lien entre une mauvaise alimentation et une baisse de l’odorat.

odorat pommePour arriver à cette conclusion, deux groupes de souris ont été observé. Le premier (groupe témoin) bénéficiait d’une alimentation normale ainsi que d’une récompense qui était associée à un arôme. Le second groupe bénéficiait aussi de l’association arôme/récompense mais consommait une alimentation très grasse. Il était observé que ce groupe test prenait beaucoup plus de temps pour associer le lien entre l’arôme et l’eau que le groupe témoin. Pour aller plus loin, les chercheurs ont diversifié les arômes… observant toujours le même constat…. Seulement 50 % des neurones olfactifs fonctionnaient correctement.

Par ailleurs, après le retour à une alimentation normale, les souris du groupe test retrouvaient un poids normal. En revanche, leurs capacités olfactives étaient toujours réduites.

C’est pourquoi il a pu être conclu qu’une alimentation riche en graisses constitue un obstacle pour le chemin des neurones olfactifs, et entraîne ainsi une diminution de l’odorat qui ne semble pour le moment pas réversible.

Les chercheurs souhaitent maintenant élargir cette piste et réaliser la même étude sur les effets d’une alimentation riche en sucre sur l’odorat…

Source: Hyperlipidemic Diet Causes Loss of Olfactory Sensory Neurons, Reduces Olfactory Discrimination, and Disrupts Odor-Reversal Learning. Thiebaud et al., The Journal of Neuroscience, 14 May 2014, 34(20): 6970-6984
Source image : Image courtesy of imagerymajestic / FreeDigitalPhotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *