E-cigarette! Attention la jeunesse!

cigarette électroniqueEn pleine expansion, la cigarette électronique représente le nouveau mode de consommation de nicotine. Selon l’OFDT, les ¾ des utilisateurs ont commencé il y a moins de 6 mois !

L’intérêt de la cigarette électronique est de réduire la consommation de tabac jusqu’à un sevrage complet. Actuellement, 3% de la population utilise quotidiennement la cigarette électronique, soit environ 1,5 millions de français !

Les avis divergent… les interrogations se répètent …La e-cigarette présente-t-elle des risques ? Est-elle vraiment efficace ? Pour tenter de répondre à ces questions, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a analysé la littérature concernant le rapport bénéfices-risques de l’e-cigarette, et a rédigé un avis dont les principaux éléments vous sont résumés ci-dessous.

La consommation de tabac représente la première cause de mortalité évitable dans le monde (73 000 décès par an en France). La cigarette électronique, quant à elle, exempte de composés toxiques liés à la combustion, paraît moins dangereuse que le tabac. En revanche d’autres questions se posent :

  • Qu’en est-il des autres composés contenus dans l’e-liquide ? Ces composés ne semblent pas pour l’instant poser de problèmes majeurs pour la santé…. Mais cette question reste cependant à être étudiée. Il est pour le moment difficile de fournir des informations sur les conséquences de ces composés sur le long terme.
  • La nicotine qui reste présente dans la cigarette électronique est-elle dangereuse ? La nicotine n’est pas sans risque pour la santé (rythme cardiaque, anxiété, stress). Elle est à l’origine de la dépendance. Le risque de la cigarette électronique (censée être une étape vers le sevrage) est donc de maintenir la dépendance à la nicotine.
  • La cigarette électronique est-elle efficace pour arrêter de fumer ? Selon l’enquête ETINCEL de l’OFDT (2014), la plupart des utilisateurs alterne cigarette électronique et tabac. Les fumeurs devenus exclusivement « vapoteurs » sont peu nombreux (de l’ordre de 1%). L’utilisation de l’e-cigarette exclusive (sans aucune consommation de tabac) représente un outil efficace de réduction des risques. Les bénéfices sont alors maximums : c’est la fin de l’intoxication aux goudrons, aux carcinogènes et autres produits toxiques présents dans la fumée du tabac !

Ce qui inquiète aujourd’hui, c’est l’attirance des jeunes par ce mode de consommation. En effet, la cigarette électronique représente un risque d’entrée dans le tabagisme chez des jeunes qui n’avaient jamais fumé auparavant. Une enquête portant sur 3400 jeunes parisiens montre que le pourcentage d’expérimentateurs d’e-cigarette chez les 12-14 ans est supérieur au pourcentage d’utilisateurs de cigarettes à tabac (6,4% versus 6%) (Dautzenberg et al. 2013). Malgré l’interdiction de vente de cigarette électronique aux mineurs, les jeunes restent la principale préoccupation : la e-cigarette attire  et l’accès semble toujours aisé pour des jeunes…

Pour conclure, la e-cigarette représente un outil de réduction des risques à condition qu’elle soit utilisée pour amener au sevrage tabagique. Cependant, elle soulève d’autres problèmes inquiétant : le risque de renormaliser la consommation de nicotine (inhalée ou fumée) et surtout le risque d’entrée dans le tabagisme en particulier chez les jeunes.

Source: Avis relatif aux bénéfices-risques de la cigarette électronique ou e-cigarette étendus en population générale. Haut Conseil de la Santé Publique. 25/04/2014.
Source image : image courtesy of Patricyu / Freedigitalphotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *