Vers un « Usage Pathologique des Technologies » numériques chez les jeunes …

filles jouant aux jeux videoBien qu’il existe une reconnaissance de l’Usage Pathologique des Technologies numériques (UPT) chez les jeunes, très peu de travaux de recherche se sont encore intéressés à la question.

Une étude australienne vient pourtant d’être menée auprès de 1287 jeunes âgés de 12 à 18 ans avec pour objectif l’évaluation de l’impact clinique de l’ «Usage Pathologique d’Internet » (UPI) et de « l’usage pathologique des jeux vidéo » (UPJV).

Différentes échelles (d’anxiété, de dépression, …) ont été utilisées par les chercheurs et ont permis de mettre en relief une prévalence de l’UPI chez ces jeunes de 6.4% et de l’UPJV de 1.8%. Cette étude a aussi permis d’identifier un sous-groupe où les deux problématiques coexistent, il représente 3.3% des jeunes. Les hommes sont sur-représentés en ce qui concerne les jeux vidéo. Cependant, « les taux ne diffèrent pas entre les hommes et les femmes pour l’utilisation pathologique d’Internet ».

Les signes cliniques les plus révélateurs de cet UPT sont le retrait familial et plus largement le retrait social, le recours à des mensonges ou des secrets, l’apparition de conflits. La dépression et les angoisses concernent essentiellement les adolescents ayant recours à Internet (UPI).

D’autres travaux viendront compléter ces premières données afin de mieux cerner ce phénomène. Cependant, nous pouvons noter qu’ils confirment une tendance émergente qui est celle de l’utilisation croissante et parfois  même abusive d’Internet chez les jeunes …

[L’addiction aux jeux vidéo, Ta Santé en Un Clic t’en parle ici !]

Source : JIM, Des ados en mode écran, 05/12/13
Source photo : Image courtesy of imagerymajestic at FreeDigitalPhotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *