Manquer de sommeil fait grossir… pourquoi?

La corrélation entre la diminution de la durée du sommeil et le gain de poids est déjà constatée depuis quelques années. L’étude brièvement décrite ci-après apporte quelques précisions sur les mécanismes mis en cause.

sommeil

Des chercheurs de l’université de Californie ont étudié à deux reprises l’activité cérébrale de 23 personnes en utilisant des appareils IRM (Imagerie par Résonance Magnétique). La première mesure a été réalisée après une nuit complète de sommeil, tandis que la seconde, après une nuit pendant laquelle les sujets n’avaient pas trouvé sommeil.

Lors de la privation de sommeil, il était constaté une perturbation des régions du cortex responsables de la satiété, et au contraire, une forte stimulation des zones cérébrales associées à des envies irrésistibles et entraînant ainsi une attirance pour les aliments les plus caloriques.

Voici certainement pourquoi un sommeil suffisant permettrait de mieux contrôler son poids, par le biais des mécanismes cérébraux associés à des choix alimentaires appropriés. En revanche, un manque de sommeil pourrait conduire au développement ou à la maintenance d’une obésité.

SourceThe impact of sleep deprivation on food desire in the human brain. Stephanie M. GreerAndrea N. Goldstein Matthew P. Walker. Nature communications. 06/08/2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *