Jeunes et alcool. Et après?

Le Binge Drinking, comportement qui tend à se banaliser chez un public de plus en plus jeune, pourrait-il avoir un impact sur la vulnérabilité à l’âge adulte?

Palcool à l'age adulteour tenter de répondre à cette question, des chercheurs du Groupe de Recherche sur l’Alcool et les Pharmacodépendances (GRAP) à Amiens ont exploré chez le rat, les effets à long terme du Binge Drinking répété au cours de l’adolescence sur la prédisposition et la motivation à consommer de l’alcool à l’âge adulte.

Rappelons que le binge drinking correspond à la consommation d’une grande quantité d’alcool sur une courte période, entrainant une intoxication alcoolique.

Après avoir traversé la période adolescente, il était proposé aux rats adultes un biberon d’eau, et un biberon d’alcool. Les rats adultes qui avaient été exposés à une ivresse précoce durant l’adolescence faisaient preuve d’une motivation excessive pour obtenir de l’alcool.

A l’adolescence le cerveau n’a pas terminé sa maturation, et des modifications au niveau du noyau accumbens, pourraient expliquer la plus grande vulnérabilité face à l’alcool lorsqu’il y a eu une exposition à cette substance durant l’adolescence.

Sources : Communiqué – Salle de presse de l’Inserm – Que risque-t-on à boire jeune?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *