Une pomme par jour…

… éloigne le docteur pour toujours !

Ce vieux proverbe reprend du poil de la bête lorsque l’on apprend les résultats de cette étude présentée au congrès annuel Experimental Biology de Washington

On y apprend donc que la consommation d’une pomme par jour conduirait à une diminution significative du mauvais cholestérol et à une légère augmentation du taux de bon cholestérol. Les taux de lipidémie et de protéines C-reactive se verraient eux aussi diminués par cette pratique.

Ces effets physiologiques ont pour conséquence de diminuer le risque de maladies cardiovasculaires. N’hésite donc pas à introduire de temps en temps une pomme dans tes 5 fruits et légumes par jour.

2 réponses à Une pomme par jour…

  1. Laure dit :

    Et au contraire, quand on en mange plus d’une par jour (une à chaque repas, 3 fois par jour), je suppose que les bénéfices restent… mais est ce qu’il peut y avoir des effets négatifs/néfastes? je connais quelqu’un qui mange une pomme avant chaque repas, et qui en plus mange d’autres fruits en dessert ( et légumes durant le repas)… on fait que de dire « mangez au moins 5 fruits et légumes par jour »…. mais est ce qu’il y a des limites? car dans ce message, je perçois que plus on mange de fruits et légumes, et mieux c’est….

    • Alexis dit :

      Voici la réponse du Pr DECHELOTTE, responsable de l’unité de Nutrition du CHU de Rouen :

      Il n’y a aucun inconvénient connu à consommer plusieurs pommes par jour, au contraire. La pomme est un fruit intéressant sous de multiples aspects nutritionnels : il est riche en eau, en fibres, et source intéressante d’antioxydants, tels que les polyphénols, contenus surtout dans la peau, et bien sûr de vitamine C. Le contenu en polyphénol est variable selon les espèces de pomme; plus elles sont amères, plus elle sont riches. En outre, la pomme, par sa texture assez compacte, nécessite un travail de mastication et salivation qui contribue à obtenir un bon rassasiement en fin de repas, et donc limite le risque de grignotage entre les repas. En cas de « petit creux » la pomme est un excellent moyen. Pour la manger entière avec la peau (mais sans les pépins quand même!) sans arrière pensée, il vaut bien sûr mieux qu’elle soit lavée.

      Plus largement, il n’y a aucun inconvénient à manger beaucoup de fruits et légumes, dans des limites raisonnables de tolérance digestive, comme pour beaucoup de choses. La consommation régulière et élevée de fruits et légumes a des effets bien documentés sur la réduction du risque de cancer (colon, sein en particulier) et de problèmes cardio-vasculaires. Ce bénéfice bien établi dépasse largement les risques éventuels liés aux pesticides et autres conservateurs, mais bien sûr si on peut manger des légumes 100% nature, c’est encore mieux. En se fournissant en proximité, ce n’est pas forcément plus cher.

      Le seul moment où il faut s’inquiéter, c’est quand quelqu’un qui était jusqu’alors « bien dans son assiette » et de corpulence normale se met à maigrir et mange de plus en plus de fruits et légumes et de moins en moins de viande, laitages, œuf etc… Dans ce cas là, il faut s’interroger sur un début d’anorexie mentale ou autre trouble du comportement alimentaire. Passer le questionnaire SCOFF, disponible sur le site, permet de dépister de tels troubles. Des aides existent pour soigner ces maladies; le plus tôt sera le mieux (voir http://www.nourrirlavie.asso.fr).

      Alors, surtout en Normandie, bonne pomme, bonne forme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *