Poisson sommeil

Une étude récente publiée dans la revue Current Biology et relayée par Sciences et Avenir pourrait amener de nouvelles connaissances sur notre sommeil. En effet, des petits poissons d’eau douce, Astyanax mexicanus, ont la particularité d’avoir un rythme de sommeil variable en fonction de leur lieu de vie. Ceux vivant à la surface ont un sommeil d’environ 12 heures tandis que ceux vivant en profondeur se limitent à 2 à 4 heures de sommeil. Les profondeurs sont connues des scientifiques pour modifier certaines propriétés phénotypiques des animaux. Après croisement des deux populations de poissons, les chercheurs en ont conclu que les poissons des eaux profondes présentaient des mécanismes similaires aux troubles du sommeil connus chez l’être humain. Ainsi, les chercheurs vont prochainement se charger d’identifier ce(s) gène(s) responsable(s) du sommeil afin de les étudier et d’élargir les connaissances scientifiques sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *