3500 € le poumon

Voici une victoire pour les dénonciateurs du tabagisme passif. Une enseignante, aujourd’hui à la retraite, a remporté le procès qui l’opposait à son ancien employeur, une école d’architecture. La retraitée accusait l’école d’être responsable de son cancer du poumon qu’elle a contracté alors qu’elle n’a jamais fumé de sa vie. L’atmosphère de cet établissement y a été décrit comme irrespirable avec un irrespect complet des non-fumeurs. L’établissement a ainsi été condamné pour non respect de la loi Evin pour la période 1992-2002.

La plaignante recevra une indemnisation de 3500 € de dommages et intérêts. 3500 € : une somme qui paraît bien dérisoire vis-à-vis du préjudice subi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *