Dormir pour ne pas grossir

Une étude rapportée par le quotidien « El Pais » a mis en évidence une relation entre les troubles du sommeil et l’obésité infantile.

«De récentes recherches ont démontré que dormir une heure de plus par nuit aiderait à contrôler l’obésité infantile, en contribuant à maintenir un indice de masse corporelle plus bas et en étant moins sujet à l’obésité, et ce, dans les cinq années suivantes» a expliqué Empar Lube, du Centre de recherche biomédicale.

Ainsi, une heure de sommeil supplémentaire par nuit conduirait à une diminution de 36 % des risques d’obésité. Le manque de sommeil engendrerait une production plus importante de ghréline, hormone stimulant l’appétit et diminuerait ainsi la production de leptine, hormone créant la sensation de satiété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *