Dépistage du cancer chez les fumeurs

En France, 60 000 personnes décèdent du tabac par an. Alors que la loi Evin prend vingt ans cette année, des progrès restent encore à faire dans ce domaine. Ainsi, la société de pneumologie réfléchit actuellement à suivre de plus près les personnes à risque en ce qui concerne les cancers du poumon, c’est à dire les fumeurs (actifs ou passifs). Cette réflexion est menée suite à une étude américaine qui prouverait qu’un dépistage systématique au scanner des poumons chez les gros fumeurs réduirait le taux de mortalité de 6,9 %.

Les commentaires sont fermés.