FAQ

A partir de quelle utilisation d’internet parle-t-on de cyberdépendance ?
La cyberdépendance se caractérise par un besoin incontrôlable, insatiable et obsessionnel de l’utilisation de l’outil Internet. C’est un trouble psychologique qui se caractérise par des comportements divers selon le type de cyberdépendance : – à caractère sexuel : dépendance liée à la visite de sites pornographique. – à caractère relationnel : dépendance liée aux sites de rencontres amicales ou amoureuses. – dépendance à l’ordinateur : dépendance liée à la programmation sur ordinateur où à la pratique de jeux vidéos. – dépendance générale : navigation obsessive, besoin permanent d’être sur la toile, de rechercher des données – dépendance Internet : obsession liée à la pratique des jeux d’argent en ligne. Ce type de dépendance prend également en compte les personnes ayant des comportements excessifs d’achat sur Internet.

On dit qu’il faut dormir 8 heures par nuit pour être à 100% de ces capacités, est ce vrai ?
À chacun son sommeil ! Chacun d’entre nous a en effet des besoins de sommeil spécifiques pour se sentir reposé. Cette durée est variable d’un individu à l’autre. La plupart des gens dorment entre 6 et 9 heures. Le seul critère de normalité à retenir est l’impression d’être reposé au réveil et en pleine forme dans la journée.

Les garçons ont-ils besoin de dormir plus longtemps que les filles ?
Non, les besoins en sommeil ne diffèrent pas selon les sexes, mais selon les individus.

Combien de fois par semaine faut il pratiquer une activité physique pour qu’elle ait des répercussions sur ma santé ?
Une activité physique modérée de 30 minutes, à raison de 5 fois par semaine, ou une activité physique d’intensité élevée, à raison de 3 fois par semaine, produit un bénéfice sur la santé.

Le fait d’avoir de l’asthme est-il synonyme de dispense de sport ?
Non, au contraire, les asthmatiques doivent avoir une activité physique normale. Seul impératif : ils doivent s’assurer que leur maladie est bien contrôlée grâce à un traitement adapté. Et prévenir les symptômes liés à l’asthme en ayant toujours un bronchodilatateur dans leur poche. Parfois il faut simplement limiter la pratique en cas de froid, de forte pollution ou en présence de pollens

C’est quoi l’IMC ?
L’indice de masse corporelle ou IMC permet de déterminer la corpulence d’une personne. On le calcule avec la formule : IMC = Poids (en kg) / Taille x Taille (en m). Par exemple 1,74m pour 70kg donne un IMC = 70 / (1,74×1,74) = 23,1. Une corpulence normale est compris entre 18,5 et 25. On est maigre au dessous de 18,5, en surpoids entre 25 et 30 et obèse au dessus de 30.

On me dit que je mange trop salé et que ça provoque de la tension, que dois-je faire ?
Effectivement trop de sel provoque une augmentation de la pression artérielle et de façon générale, moins une personne mange salé, moins elle a de chances d’être frappée par une maladie cardiovasculaire, plus elle protège ses reins et son cœur. Quelques conseils : Ne pas mettre la salière sur la table (mais garder la poivrière !), remplacez le sel par des herbes et des aromates et si vous ne parvenez pas à manger moins salé, adoptez le sel de régime qui est composé de magnésium et de potassium.

La margarine est-elle moins calorique que le beurre ?
Non, le beurre et la margarine contiennent le même nombre de calories. En revanche, la qualité des graisses qui les composent diffère. Pour le beurre, elles sont d’origine animale et contiennent des acides gras saturés. La margarine est d’origine végétale avec des acides gras insaturés.

Peut-on devenir dépendant du cannabis ?
Une personne dépendante au cannabis, lorsqu’elle arrête la consommation, n’a pas de signes physiques importants. En revanche le cannabis provoque une dépendance psychique et les préoccupations sont souvent centrées sur l’obtention du produit. Il ne faut évidemment pas oublier la dépendance physique au tabac, utilisé dans la confection du joint.

Est-il vrai que les fumeurs de joint finissent souvent à l’héroïne ?
C’est ce qu’on a appelé la « théorie de l’escalade »: le cannabis mènerait inévitablement à l’héroïne. Pourtant la réalité et les statistiques le prouvent, l’immense majorité des fumeurs de joints ne touchera jamais à l’héroïne.

Le cannabis, c’est moins grave que l’alcool ?
Tout peut être grave. Ne pas savoir commencer sa journée sans fumer un joint est inquiétant, tout comme ne pas pouvoir affronter des difficultés sans boire quelques bières. Ce n’est pas sur le produit qu’il faut se centrer mais sur l’usage qu’on en fait.

Pourquoi l’alcool réchauffe ?
En réalité, c’est le contraire qui se produit. La consommation d’alcool par temps froid risque de donner l’illusion d’un coup de chaud et peut au contraire masquer un abaissement de la température du corps. En effet, l’alcool dilate les vaisseaux sanguins à la surface du corps et donne l’impression d’avoir chaud mais cette vasodilatation fait perdre sa chaleur à notre corps !

L’alcool fait-il grossir ?
Oui ! Un gramme d’alcool représente 7 Kcalories. Une bière fournit par exemple 140 Kcalories. De plus l’alcool stimule l’appétit et donc plus on boit et plus on a faim !

Si j’arrête de fumer je vais obligatoirement prendre du poids ?
La prise du poids lors du sevrage tabagique n’est pas systématique : un tiers des patients ne prennent pas de poids. La prise de poids la plus fréquente s’observe chez des patients qui arrêtent de fumer sans traitement. Pour éviter de prendre du poids, il faut d’une part être aidé par des substituts nicotiniques afin de réduire la sensation de manque et suivre des règles simples de vie comme une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité sportive.

Est-il possible de prendre des substituts nicotiniques en plus d’un médicament anti-tabac ?
Il n’y a aucune contre-indication à prendre du Zyban ou du Champix et des substituts nicotiniques.

Quel est le risque de fumer si on prend la pilule ?
L’association tabac-pilule œstroprogestative augmente considérablement les risques cardio-vasculaires (infarctus, phlébite, embolie pulmonaire et accident vasculaire cérébrale avec ses conséquences de paralysie).

Les cigarettes légères sont-elles moins dangereuses que les autres ?
Non ! Le tabac est le même dans les cigarettes légères, il y a une diminution de la fumée par les micropores du filtre, mais le fumeur compense en augmentant le volume ou le nombre des bouffées Et plus on tire fort sur sa cigarette, plus les goudrons entrent profondément dans les poumons, d’où augmentation des cancers périphériques des bronches, difficiles à dépister. En France, l’interdiction de la mention « light » sur les paquets est intervenue en mars 2003, au moment de l’apparition de la mention « Fumer tue ».

Diluer ce que je bois (avec de l’eau ou du jus de fruit), est ce vraiment efficace pour être moins saoul ?
Mélanger l’alcool avec une boisson non alcoolisée, ça en change le goût mais pas la quantité d’alcool ingérée et ni l’effet qu’il produit. Ca peut même poser le problème inverse : mélangé à du sucre et du jus de fruit, on boit nettement plus sans s’en rendre compte car le goût de l’alcool est camouflé…

Les commentaires sont fermés.